Toutes nos astuces pour voyager zen en avion Être zen en avion (©Thinkstock by Getty Images)

Toutes nos astuces pour voyager zen en avion

Classé dans : Mes passions | 1

C’est décidé : cet été, vous partez loin, très loin ! Problème : vous n’aimez pas voyager en avion. Soit parce que vous avez peur (et vous en avez parfaitement le droit), soit parce que rien que d’imaginer passer près de 10 heures dans un espace confiné, et bien ça vous donne de l’urticaire ! Pas de panique, on vous donne quelques astuces pour préparer et vivre au mieux votre séjour dans les airs.

 

Avant de partir

Anticipez

Pour un voyage en avion réussi, commencez par éviter les pertes de temps inutiles. Pour ce faire, pensez à imprimer chez vous votre carte d’embarquement. La plupart des compagnies proposent cette option 24 heures avant le départ programmée du vol. Très souvent, elles proposent aussi des cartes d’embarquement numériques que vous pourrez facilement télécharger sur votre Smartphone.

 

Habillez-vous en conséquence

Commencez par oublier les jeans trop serrés : ils empêchent la bonne circulation du sang et finiront de toutes les manières déboutonnés. À moins que vous ne soyez capable de retenir votre respiration durant le vol. Durant TOUT le vol.

Privilégiez une tenue confortable, ample (comme un jogging par exemple). Prévoyez également un pull, une petite laine ou un sweat que vous pourrez facilement enlever et remettre.

Pour les chaussures, sachez qu’à plus de 30 000 pieds d’altitude, ces derniers ont tendance à gonfler à cause de la pression. En d’autres termes, talons et autres tongs devront rester dans votre valise. Chaussez plutôt de confortables baskets et n’hésitez pas à porter des bas de contention. Vous aussi messieurs ! À défaut, vos extrémités ressembleront à celles d’un Hobbit. (Pour les néophytes, ces derniers, tout droit sortis de l’imagination de l’écrivain J. R. R. Tolkien, sont des lutins aux pieds gonflés…)

 

Une fois dans les airs

 

Buvez

Et pas n’importe quoi, de l’eau ! Explication : dans votre maison, le taux d’humidité tourne autour de 30%. Dans un avion, il chute à 20%. D’où l’importance de vous hydrater avec de l’eau donc, l’alcool accentuant le phénomène de déshydratation.

 

Bougez

Pour éviter d’être tout ankylosé à l’arrivée, dégourdissez-vous les jambes toutes les deux heures environ. Quittez votre siège (sauf, bien entendu, si le voyant « ceinture de sécurité » est allumé) et marchez quelques minutes dans le couloir. Et si vous demandez gentiment la permission au personnel naviguant,  vous aurez peut-être la chance d’accéder au bar (quasiment tous les avions en possèdent désormais), un endroit habituellement réservé aux personnes voyageant en première classe.

 

Eliminez vos peurs

La peur de l’avion est avant tout une peur de l’inconnu. Pourtant, si l’on en croit le New York Times, statistiquement, vous devriez prendre un avion tous les jours pendant 123 000 ans avant de mourir dans un crash. Ce qui, vous en conviendrez, vous laisse de la marge.

Concernant les trous d’air, là aussi, pas de panique. Certes, ce n’est pas très confortable, mais ce n’est aucunement dangereux. Pour simplifier, un trou d’air, c’est un peu comme une vague sur la mer ou un trou sur la route. Quand on est sur l’eau, on ne s’enfonce pas, on flotte. Quand on est sur une route, une fois le trou passé, on continue d’avancer sur de l’asphalte. Pour l’avion, c’est exactement la même chose. On ne peut pas tomber d’un coup. Un avion se déplaçant en moyenne à 900 km/h,  l’air qui l’entoure devient « solide ». Mieux : si les réacteurs d’un avion s’arrêtent, il ne se passera rien. Grâce uniquement à ses ailes, l’avion pourra planer pendant 300 kilomètres s’il vole à plus de 30 000 pieds. Largement suffisant pour trouver une piste d’atterrissage. Sauf si vous survolez l’Atlantique, on est d’accord.

Enfin, sachez que bien qu’elles soient parfois impressionnantes, les turbulences sont habituelles lors d’un vol. Et puis soyez tranquilles, les avions sont extrêmement solides et ont été conçus pour supporter les plus sévères d’entre elles.

 

Bon à savoir

Nos astuces ont porté leurs fruits ? Tant mieux, vous êtes maintenant prêts à embarquer en toute sérénité ! Et ce même si vous envisagez de contracter un prêt immobilier : en prenant une assurance emprunteur hors banque, vous réaliserez d’importantes économies. Suffisamment en tous cas pour vous offrir un beau voyage !

Avec l’assurance prêt immobilier « Super Novaterm Crédit » de MetLife, vous bénéficierez d’une tarification adaptée à votre profil, que vous ayez des problèmes de santé, assuriez un gros capital, pratiquiez un sport à risque comme la plongée ou exerciez une profession spécifique.

Pour en savoir plus, contactez l’un de nos 5 000 courtiers partenaires en assurance emprunteur et obtenez un devis personnalisé.

Obtenir gratuitement un devis

Une résponse
  1. […] diminuer les risques et, de manière plus générale, voyager zen en avion, le port de bas de contention est fortement recommandé. Pensez également à vous hydrater […]