Les aventures « burlesques » de Magali

Les aventures « burlesques » de Magali

Classé dans : Mes passions | 0

Magali travaille chez MetLife depuis plus de trois ans. Le reste du temps, elle s’adonne à sa passion, la danse… quand elle n’aide pas bénévolement une association de protection des animaux. Portrait.

La semaine, Magali, 33 ans, est conseillère clientèle VIP chez MetLife Son quotidien : la gestion, de A à Z, de contrats supérieurs à 1 million d’euros. Un travail qu’elle exerce depuis maintenant plus de trois ans chez le spécialiste de la prévoyance et de l’assurance emprunteur. Le week-end en revanche, exit les chiffres et direction la salle de danse où la jeune femme s’adonne à sa passion, le cabaret burlesque.

« Un formidable exutoire »

« La danse est entrée dans ma vie il y a quatre ans environ », raconte Magali. Passionnée depuis toujours par cet art alliantla grâce et le physique, elle décide à cette époque de se lancer. « J’avais de bonnes bases, mais je voulais me perfectionner », explique-t-elle. Pour ce faire, elle s’inscrit dans une école de danse des Yvelines où, à force de travail, elle finit par être remarquée. « Il y a deux ans, mon professeur qui possède sa propre troupe de cabaret burlesque, m’a proposée de passer une audition pour intégrer son collectif. J’ai beaucoup travaillé pour y arriver et le jour J, ça s’est plutôt bien passé », souffle humblement Magali. Son professeur a été du même avis : au sortir de l’audition, il lui a proposé d’intégrer la troupe. Ce que Magali a accepté sans réfléchir. « À mes yeux, cela représentait une formidable aventure. L’idée de pouvoir danser devant un public, de faire partie d’une famille, je trouvais ça très excitant. Et puis, le cabaret burlesque, c’est l’opportunité de pouvoir se déguiser, de jouer des personnages à mille lieux de moi. Sur scène, on est dans l’exubérance, la liberté de corps et d’esprit, l’ironie, la satire, l’humour… En un mot comme en mille, c’est un formidable exutoire ! » Depuis, la plupart des week-ends, la jeune femme assouvit sa passion dans les petites salles du département. « Notre public se compose principalement d’amis et de la famille, rigole Magali. Mais c’est justement pour ça que nous donnons tout sur scène. On veut avant tout leur faire plaisir. Et puis nous sommes loin d’être dans une démarche mercantile. Tout ça n’est que du bonheur ! »

« Vivre ma vie à fond »

En parallèle de son travail et de ses « aventures burlesques », Magali travaille aussi dans une petite association – composée uniquement de bénévoles – qui recueille des chats. Nourris, soignés et stérilisés, ils sont ensuite proposés à l’adoption. « C’est l’une des filles de la troupe avec qui nous partageons un amour infini pour les animaux qui m’a mis en contact avec eux. Ils recherchaient une comptable bénévole. Evidemment, j’ai dit oui tout de suite. » Et ce malgré le fait que l’association soit basée en Eure-et-Loir, ce qui représente environ quatre heures de route aller-retour pour Magali. « Aucune importance », coupe la jeune femme. « Je me sens utile, c’est tout ce qui compte. » Et lorsqu’on lui fait remarquer qu’entre toutes ses activités, il ne lui reste plus beaucoup de temps, sa réponse, là aussi, fuse : « La vie est faite pour être vécue non ? En tous cas, moi, j’ai décidé de la vivre à fond. »