Alcoolisme et idées reçues

Classé dans : Ma santé | 0

Bonne nouvelle, la consommation d’alcool a diminué de 14%[1] en France au cours des 30 dernières années. Moins bonne nouvelle, elle demeure parmi les plus élevées dans les pays de l’OCDE : chacun d’entre nous consomme l’équivalent de 100[2] litres de vin par an… D’où l’urgence de faire le point sur quelques idées reçues qui, on l’espère, vous feront changer votre regard sur l’alcool et sa consommation.

Avant toutes choses, on vous rappelle une triste réalité : selon les derniers chiffres de l’Insee, l’alcool est responsable chaque année de 49 000 décès en France. D’où cette évidence : l’alcool DOIT être consommé avec modération.


Idée reçue #1 : les hommes boivent plus que les femmes

Faux. Une étude[3] menée par un centre de recherches australien l’affirme : si les hommes nés entre 1891 et 1910 étaient deux fois plus susceptibles de boire de l’alcool, la donne a changé. Aujourd’hui, les garçons et les filles nés entre 1991 et 2000 boivent de la même manière.

 

Idée reçue #2 : les Français sont les plus gros consommateurs d’alcool au monde

Faux. Selon l’OMS, la France se situe sur la troisième marche de ce triste podium derrière la Russie et la Grande-Bretagne.

 

Idée reçue #3 : pour les Français, la consommation d’alcool n’est pas dangereuse

Faux. Selon un sondage YouGov/Le HuffPost[4], 41% des Français considèrent la consommation d’alcool comme étant plus dangereuse que celle du cannabis (35%) ou du tabac (14%). 10% des sondés n’ont pas d’avis.

 

Idée reçue #4 : boire un café salé fera baisser le taux d’alcoolémie

Faux. La diminution du taux d’alcoolémie dans le sang est uniquement une question de temps. Pour information, sachez qu’un individu élimine en moyenne et par heure 0,10 à 0,15 gramme d’alcool par litre de sang. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, nous conseillons la lecture de notre article intitulé « Survivre au bureau le lendemain d’une nuit blanche ».

 

Idée reçue #5 : en été, une bonne bière, ça désaltère

Faux. C’est l’inverse : l’alcool déshydrate.

 

Idée reçue #6 : en hiver, un vin chaud, ça réchauffe

Faux. L’alcool fait baisser la température du corps d’un demi degré par fraction de 50g d’alcool absorbé[5].

 

Bon à savoir

À l’origine de complications médicales et de mortalité prématurée, l’alcoolisme est considéré comme un risque aggravé de santé pour votre assurance emprunteur.

Vous êtes concerné par l’alcoolisme et vous souhaitez souscrire ou changer votre assurance de prêt immobilier ?

L’un des 5 000 courtiers en assurance partenaires de MetLife pourra vous aider dans vos démarches et vous proposer un devis d’assurance emprunteur adapté à vos problèmes de santé.

Obtenir gratuitement un devis


[1] Source : Le Figaro

[2] Source : Le Figaro

[3] Source : British Medical Journal

[4] Sondage réalisé sur Internet entre le 6 et 12 février 2013 selon la méthode des quotas à partir d’un échantillon de 899 personnes.

[5] Source : Slowdrinking