Une maison passive, c’est quoi exactement ? Construction dont la consommation d'énergie est nulle ou très faible est appelée une "maison passive"(©Thinkstock by Getty Images)

Une maison passive, c’est quoi exactement ?

Classé dans : Ma maison | 1

Elles n’ont pas besoin de système de chauffage et bénéficient, été comme hiver, d’une température ambiante parfaitement adaptée. Mais comment font elles pour y parvenir ? On vous explique.

NZEB. Ou « Nearly Zero Energy Building ». En français, « bâtiments presque zéro énergie », c’est-à-dire des constructions dont la consommation d’énergie est nulle ou très faible.

Derrière cette étrange abréviation se cache une directive européenne (la directive NZEB donc) qui impose que toutes les constructions devront être passives en France et dans le reste de l’Union Européenne à partir de 2020.

 

Un bâtiment passif, c’est quoi ?

Le concept du bâtiment passif est simple : la chaleur dégagée à l’intérieur de la construction par les habitants (vous, vos animaux domestiques…) et les appareils électriques (comme une télévision, un ordinateur ou encore une cuisinière) additionnée à celle apportée par l’extérieur (l’ensoleillement, des températures élevées etc.) assurent les besoins en chauffage.

 

Une construction particulière

Pour qu’un bâtiment passif soit en mesure de se tempérer « tout seul », plusieurs conditions doivent être réunies :

  • Bien isoler les parois pour que la chaleur soit parfaitement conservée.
  • Équiper les fenêtres de double voire de triple-vitrage.
  • Choisir un encadrement parfaitement isolant pour la porte d’entrée.
  • Bien choisir l’exposition de la maison pour exploiter au mieux la chaleur du soleil. Ainsi, la façade principale, celle qui accueille généralement le plus grand nombre de fenêtres et/ou la véranda devra être orientée au Sud. Dans l’idéal, la façade Nord ne devra elle posséder que de petites (et peu nombreuses) ouvertures.
  • Enfin, puisque tous ces aménagements feront qu’elle sera quasiment étanche, la maison passive devra être parfaitement ventilée. Pour ce faire, une seule solution : l’installation d’un système de ventilation mécanique avec récupération de chaleur.

 

Un coût de construction plus élevé…

Une construction passive coûte entre 5 et 20 %[1] de plus qu’une habitation classique. Un écart qui s’explique par le coût très variable des matériaux de construction disponibles.

Sachez toutefois que vous pouvez bénéficier d’aides. Pour connaître les conditions d’accession et la hauteur de ces aides, renseignez-vous auprès des organismes concernés :

 

… mais largement compensé par les économies d’énergie réalisées

Les  besoins énergétiques étant très faibles, les économies réalisées seront importantes puisque vous n’aurez pas besoin de chauffage traditionnel. Pas plus que vous n’aurez de frais de gaz.

En outre, une construction passive vous offrira un meilleur confort thermique (adieu écarts de températures soudains). Autre avantage, elle émettra environ 10 fois moins de gaz à effet de serre qu’une maison neuve classique[2].

Enfin, elle bénéficiera d’une valeur immobilière élevée.

 

Produire sa propre énergie

Grâce, par exemple, à l’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit. Ce qui permettra de pourvoir aux besoins énergétiques quotidiens de la maison comme l’éclairage.

 

Une nouvelle maison qui implique de nouvelles habitudes

Finies les fenêtres grand ouvertes…  Celles-ci devront rester fermées quasiment en permanence afin qu’aucune perte de chaleur ne soit possible.

Aussi, si vous pensiez acheter une maison entre amis, pensez à acquérir une maison dite passive !


[1] Source : http://www.ademe.fr/

[2] Source : http://www.ademe.fr/


Bon à savoir

On l’a vu, à partir de 2020, toutes les nouvelles constructions devront être passives. Côté finances, il faudra prévoir un budget de 5% à 20% plus élevé que pour la construction d’une maison classique.

Rassurez-vous, il existe des solutions simples pour faire face à ce surcout. À commencer par faire des économies sur votre assurance emprunteur.

Si elle n’est en théorie pas obligatoire, elle est généralement exigée par les prêteurs pour accorder un crédit immobilier. Le problème est que les contrats proposés par les banques au moment de souscrire ledit crédit assurent tous les clients de la même façon et quasiment au même tarif.

Avec l’assurance prêt immobilier « Super Novaterm Crédit » de MetLife, vous bénéficiez d’une tarification adaptée à votre profil, que vous ayez des problèmes de santé, assuriez un gros capital, pratiquiez un sport à risque ou exerciez une profession spécifique. Un moyen simple d’alléger votre facture.

Pour en savoir plus, parlez-en avec un courtier partenaire MetLife.

Obtenir gratuitement un devis

Une résponse
  1. […] la consommation d’énergie est nulle ou très faible ? Pour en savoir plus notre article sur la maison passive […]